Vous n’aviez jamais vu le BIM sous cet angle !

Le BIM (Building Information Modeling) est un process désormais utilisé par tous les acteurs du bâtiment, de la conception à la construction, jusqu’à son utilisation. C’est une véritable révolution. Mais qu’est-ce qui fait réellement du BIM une méthode de travail incontournable, notamment dans l’univers du modulaire ?

Un apport en phase de conception, et bien plus encore…

BIM ou pas BIM, le projet conçu sera réalisé au final comme il a été pensé. En phase de conception, le BIM apporte des facilités, un gain de temps et un confort considérables, mais il impacte également sur bien d’autres paramètres.

Ainsi, le BIM apporte une grande valeur ajoutée en matière de suivi dans la vie d’un bâtiment. Il offre une capacité de réaction et une force de précision inégalées lorsque l’on souhaite modifier, aménager, repenser, faire évoluer un espace existant. En effet, le bâtiment, l’immobilier dans son ensemble doit aujourd’hui avant tout être appréhendé en termes de mobilier. Dans « mobilier », il y a « mobile » et c’est précisément là où le BIM apporte une souplesse décisive dans l’optimisation de bureaux, de locaux.

Avec le BIM, on peut tout faire bouger, tout modifier, tout imaginer en quelques clics.

Par exemple, grâce à cet outil, ce qui est cassé, abîmé… bref tout ce qui doit être remplacé peut l’être plus facilement, plus rapidement. La fenêtre d’un bureau commence à donner des signes de fatigue ? Inutile de s’épuiser à rechercher dans les catalogues ou auprès du fabricant (qui n’existe peut-être plus depuis le temps que la fenêtre a été installée !) ou encore de s’escrimer à chercher le modèle similaire ou le dimensionnement équivalent. Tout est stocké dans la base d’informations que propose le BIM : matériels, objets, mécanismes, automatismes. On trouve et retrouve tout de façon instinctive.

Un dialogue qui change la donne 

Du concepteur au constructeur, du concepteur au client, du concepteur au constructeur, du constructeur au client… en phase d’avant-projet notamment, les échanges sont permanents. Tout l’intérêt du BIM réside dans sa capacité à fluidifier, clarifier et mutualiser l’information. Il devient ainsi un outil de dialogue accéléré entre les parties prenantes d’un projet. Comment faisait-on avant le mail pour communiquer ? Cette métaphore résume à elle seule tout l’apport du BIM.

Le concepteur peut, par exemple, composer à partir de la bibliothèque du BIM les espaces souhaités par le client, les aménager comme convenu, mettre au point les différentes harmonies de formes et de couleurs… et partager immédiatement le fruit de son travail. De son côté, le client a la possibilité d’apporter ses correctifs « en live ». C’est en cela que le BIM s’inscrit comme l’outil ultime en matière de construction : avec un dialogue permanent et facilité, les projets avancent naturellement plus vite. Et dans la bonne direction.

Le BIM a-t-il été inventé pour le modulaire ? On pourrait le croire !

Algeco est une entreprise spécialisée dans le modulaire. Chaque jour, on place, on déplace, on agrandit, on rehausse, on aménage, on réaménage, on installe, on réinstalle, on connecte, on déconnecte… Dans notre univers, on se pliait déjà bien plus facilement que dans la construction traditionnelle aux desiderata du client.

Et voilà que débarque cet OVNI nommé « BIM » ! Plus que jamais, le modulaire prend tout son sens et décuple son utilité. Le modulaire devient soudain « surperformant ».

Dans l’univers du modulaire en général et chez Algeco en particulier, le BIM, c’est la rencontre de « concepts » à la fois jumeaux et complémentaires, l’avènement du « prêt-à-tout-faire », en plus rapide, en plus performant et plus confortable. C’est est un booster de projets.

Oui, tout nous place en phase avec le BIM. Nous sommes constitués de blocs : le BIM pense bloc. Nous ajoutons à nos modules des éléments, étape par étape : le BIM fonctionne étape par étape. Nous disposons de plusieurs gammes, adaptables et modulables : le BIM incarne par essence l’adaptabilité et la modularité !

Voici comment, nous, « intérimaires du bâtiment », CDD de la construction, pouvons présenter à nos clients nos réalisations de la façon la plus concrète qui soit. Et le client de disposer de la capacité de puiser dans notre base de données pour bâtir avec nous son projet et se l’approprier plus facilement.

Algeco et le BIM : une histoire en construction…

N’allez pas penser que tout Algeco a déjà été compilé dans le BIM. Après avoir intégré notre gamme Progress 2 Feu à bimobject.com, nous sommes en phase de « maturation » du projet BIM. Qui se ressemble, s’assemble, mais avant d’aller plus loin ensemble, autant apprendre à se connaître… Aussi, nous réfléchissons aux meilleures façons de modeler ce système à notre métier.

Concrètement, nous imaginons le BIM en ces termes « : comment peut-il constituer la continuité de notre service aux clients ? » ; « comment peut-il apporter davantage d’autonomie aux architectes pour que nous optimisions encore plus notre collaboration ? » ; « comment doit-on optimiser son rôle de plate-forme communicante ? ».

Par exemple, l’une des vertus les plus attractives du BIM selon Algeco réside dans l’optimisation de notre SAV. Un élément cassé ou à remplacer ? Avec le BIM, notre client retrouverait immédiatement le bon modèle et en dispose dans les plus brefs délais. C’est l’une des optimisations que le BIM peut apporter à notre métier… mais il y en a tellement.

Le BIM est un outil brillant à manier avec intelligence. Nous nous y employons.

 

Nous vous tiendrons bien sûr informé de l’avancée de notre projet BIM, qui devrait voir très prochainement le jour avec l’intégration de toutes nos gammes, mobiliers et services. En attendant, nous espérons vous avoir permis de découvrir le BIM sous un jour nouveau. Mais quelle avancée tout de même : le messie dans le secteur du bâtiment, c’est bel et bien lui !

Partager cet article :
Articles liés