« Le modulaire hospitalier est promis au plus grand avenir »

Rencontre avec Michel Beauvais, associé-fondateur de Michel Beauvais Associés, agence d’architecture et d’urbanisme.

 

Quelles sont la nature de vos projets et la place du modulaire dans vos réalisations ?

Michel Beauvais : Nous intervenons sur tous les bâtiments liés au milieu hospitalier, public en priorité, pour la construction ou la restructuration : de CHU, cliniques, polycliniques, laboratoires, services spécialisés (neurosciences, gériatrie, pédiatrie…), EHPAD, formation aux métiers du médical… Nous sommes à la fois les généralistes et les spécialistes de l’architecture hospitalière. Nous concevons aussi bien les structures (accueil, hébergement, salles de consultation) que les structures dures (salles d’opération, laboratoires, salles d’examens). Nous intégrons depuis longtemps les structures modulaires à nos bâtiments. Le modulaire constitue la parfaite réponse à l’urgence pour les établissements faisant face à une croissance rapide ou devant pallier la fermeture de salles d’accueil ou de consultation. Nous croyons en des installations intégrées de façon permanente à nos projets : profiter de structures préparées en usine est un gage de fiabilité en termes de finitions. Les bâtiments modulaires présentent un niveau d’excellence dans ce domaine.

 algeco-itw-beauvais-medical-modulaire-corps-article.jpg

Michel Beauvais, associé-fondateur de Michel Beauvais Associés, agence d’architecture et d’urbanisme.

 

En quoi le modulaire est-il adapté aux établissements de santé ?

M.B. : Avec l’arrivée des modules stables au feu, sur plusieurs étages, nous avons pu envisager des installations modulaires d’envergure pour les établissements de santé. Alors que nous avons besoin de bâtir de plus en plus vite, sur des sites souvent occupés, le modulaire nous permet de gagner en simplicité. Je pense notamment aux extensions où l’on cherche à construire sans nuire aux autres unités opérationnelles des bâtiments. En outre, avec le rallongement des procédures, nous avons souvent besoin de rattraper du temps perdu en fin de chantier : nous faisons alors souvent appel au modulaire. Le temps de retour sur investissement est très intéressant, et la qualité au rendez-vous. Par conséquent, le modulaire hospitalier est promis au plus grand avenir.

 

Selon vous, quel est l’avenir du modulaire dans le médical ?

M.B. : L’utilisation de modules reste bien souvent cantonnée à l’accueil des patients, aux salles de consultation et aux bureaux administratifs. Il est encore difficile, surtout en France, de proposer du modulaire pour les salles médicotechniques, notamment les salles d’opération. Si nous pouvions avoir à disposition des ensembles complets spécialement conçus pour le médicosocial, à intégrer de toutes pièces dans nos ensembles, ce serait l’idéal. La balle est dans le camp des fabricants. Nous, nous sommes partants !

 

Pour en savoir plus sur MBA : http://www.architecturemba.com/

Partager cet article :
Application 
Articles liés