Algeco crée son centre de formation pour développer son savoir-faire

Algeco vient d'ouvrir son propre Centre de Formation. Il formera tous ceux qui ont la volonté de bien faire, aux métiers d’exploitation, sans aucun prérequis de diplôme ou d’expérience ! Céline Canonnier, DRH adjointe France d’Algeco, nous en explique les contours en avant-première.

Pourquoi créer votre propre centre de formation ?

Céline Canonnier : Nous faisons face à des difficultés de recrutement sur nos postes de techniciens d’exploitation, particulièrement sur les métiers d’électricien et de plombier qui sont en tension. Nous avons donc décidé de traiter le problème à la racine en élargissant notre cible de recrutement à des personnes sans aucune expérience préalable dans ces métiers et en les formant à ces métiers en pénurie. Ils auront accès au centre de formation après leur recrutement en CDI et une période d’observation sur le terrain, nécessaire pour évaluer leur souhait d’acquérir de nouvelles compétences et leur envie de poursuivre l’aventure avec Algeco. Parallèlement, nous souhaitons faire évoluer nos collaborateurs déjà en poste, qui sont par exemple sur des missions de lavage, de peinture ou de menuiserie, en les dotant de compétences complémentaires en électricité et plomberie selon les modes opératoires Algeco. Le Centre de Formation apportera une polyvalence à nos collaborateurs.

C’est aussi une façon de concrétiser votre engagement sociétal contre le chômage ?

Céline Canonnier : Absolument. Car cela concerne plusieurs dizaines de postes et nous sommes ouverts à tous les profils, y compris des jeunes sortis sans diplôme de l’école, ou des personnes en réorientation professionnelle, suite à la crise sanitaire par exemple. Nous recherchons avant tout des personnalités qui sachent faire preuve de sérieux, de motivation, d’envie d’apprendre et qui partagent notre approche orientée client.

En quoi vont consister ces formations ?

Céline Canonnier : Elles se dérouleront, sur une à deux semaines, par groupes de niveaux, de 6 personnes maximum. Le centre est installé sur notre de site d’assemblage de Saint-Amour dans le Jura et comprend une salle de cours, pour la partie théorique, et 4 salles de pratique dans lesquelles les personnes se formeront en situation réelle sur nos modules. Les formations incluront également une visite de l’usine pour découvrir comment nos modules sont fabriqués.

Qui assurera ce transfert de compétences ?

Céline Canonnier : Nous avons demandé à nos collaborateurs expérimentés, disposant du savoir-faire nécessaire – responsables de parc ou d’ateliers, chefs de chantiers, par exemples -, de s’impliquer dans ce projet pédagogique et ils ont été nombreux à se porter volontaires pour transmettre leur savoir.

Ce centre pourra-t-il délivrer des formations certifiantes ?

Céline Canonnier : Dans un 1er temps, nos collaborateurs recevront une certification interne à Algeco attestant du niveau acquis en électricité ou plomberie pour le modulaire. L’année prochaine, nous envisageons d’ajouter une formation dédiée au montage/assemblage de nos modules chez les clients.  À terme, nous souhaitons qu’il devienne un centre de formation agréé par l’Etat pour délivrer des certifications professionnelles, après un parcours alternant théorie et pratique sur quelques mois.
 

Partager cet article :
Articles liés