Quels éco-gestes au bureau ?

Être éco-responsable au bureau, c’est une question de responsabilité citoyenne. Certaines entreprises ont pris conscience des enjeux écologiques, mais aussi économiques d’une telle démarche et se sont mises en ordre de marche. Il reste cependant un petit effort à faire pour que les éco-gestes soient compris et effectués par tous. Nous vous proposons ainsi 8 éco-gestes faciles à mettre en œuvre dans vos bureaux.

1. Limiter le débit

Quand vous vous lavez les mains aux toilettes, à la cantine, dans le coin cuisine ou dans votre cantonnement, éviter de laisser couler l’eau abondamment. C’est si simple de ne pas gaspiller l’eau du robinet ! Sachez qu’un employé de bureau consomme 10 à 30 litres par jour. N’est-ce pas aberrant ? Donc, soyez « éceaunomes »… et pensez aux économiseurs d’eau dans les toilettes, ce n’est pas si compliqué !

2. Extinction des feux

Quand vous quittez votre bureau le temps d’une réunion et a fortiori le soir en rentrant chez vous, ne laissez pas la lumière allumée ! Idem pour les salles de réunion et toutes les pièces de votre entreprise. Si vous êtes un employeur responsable, pensez aux systèmes d’allumage à détection de mouvement, comme nous le proposons dans nos modules. N’oubliez pas de recycler les lampes basse consommation et à LED dans le bac disposé à cet effet. Vous pouvez jeter les lampes halogènes dans votre poubelle « normale ».

3. Eteindre son ordinateur

Au-delà d’une heure d’inutilisation, la position « veille » sur votre PC n’est pas une solution. Aussi, quand vous vous absentez pour un rendez-vous ou que vous avez terminé votre journée, il est recommandé d’éteindre votre ordinateur. Les systèmes coupe-veille sont très efficaces et permettent d’économiser jusqu’à 11 % d’énergie. Sachez que les économiseurs d’écran sont de « faux amis » : ils sont très énergivores, contrairement à ce que leur nom laisse à penser.

4. Imprimer c'est bien, sauvegarder c'est mieux

Le numérique n’a pas engendré une diminution de la consommation de papier. Ce dernier représente toujours 75 % des déchets de bureau. Alors que nous recyclons 41 % du papier à la maison, seul 20 % du papier de bureau a droit à une telle attention. Si ne pouvez pas faire autrement et que vous avez de grande quantité de papiers à éditer, préférez le photocopieur, moins énergivore que l’imprimante. Pour vos présentations, projetez-les dans vos salles de réunion ou chez vos clients : il y a généralement tous les branchements nécessaires pour connecter vos PC. Autre point important : scannez vos documents importants et placez-les dans un fichier dédié sur votre ordinateur. Une sauvegarde régulière sera bien plus pratique et économique qu’une pile de papiers accumulés.

5. Chauffage et clim', avec modération

Le « poste » chauffage représente 50 % de l’énergie dépensée dans les entreprises. Sans hésiter, éteignez vos radiateurs électriques avant de partir de votre bureau. Et si vous décidez d’aérer votre espace, éteignez le chauffage le temps de renouveler l’air. Astuce : quand vous quittez votre bureau en fin de journée, fermez les volets, stores ou rideaux pendant la nuit : vous réduirez ainsi de 60 % la déperdition d’énergie à partir d’une fenêtre. Pour la climatisation, c’est simple : contentez-vous de rafraîchir le matin et de temps en temps en cas de forte chaleur. Et pensez à l’éteindre avant de partir !

6. Trier malin, trier sélectif !

Tout dépend des poubelles à disposition sur votre lieu de travail, mais dans la mesure du possible, respectez les emplacements dédiés au papier, au verre, aux déchets alimentaires, aux piles et aux ampoules LED. Dans un univers un peu différent mais toujours dans un souci de « déchets minimum », il est toujours plus sain d’utiliser votre propre tasse de thé ou mug à café au quotidien : cela évitera de consommer ces gobelets en plastique dont la nature a plus qu’assez !

7. Se déplacer sans polluer 

Le covoiturage rencontre un succès croissant : près de 3 % des salariés l’utilisent au quotidien. Parlez-en à vos collègues ou inscrivez-vous sur un site dédié : vous avez le choix parmi plus de 200 entités en France. Si votre entreprise a instauré une plateforme de covoiturage, adhérez sans hésiter ! L’autopartage est également plébiscité : inscrivez-vous dans l’un de ces groupements. D’autre part, sachez qu’en milieu urbain, le vélo est aussi rapide que les transports motorisés sur des distances jusqu’à 5 kilomètres. Et en plus, c’est bon pour la santé : contrairement à ce que l’on pense, on est 2 à 3 fois moins exposés aux polluants de l’air à vélo qu’en voiture. Sans compter les économies réalisées sur une année !

8. Éco-communiquer, c'est propre et branché ! 

Les sociétés de visioconférences mettent à votre disposition des outils pratiques qui vous évitent de vous déplacer dans une filiale, chez un fournisseur ou un client. Organisez vos réunions dans vos locaux grâce à ces systèmes et échangez audio-vidéo avec n’importe qui, n’importe où, aux 4 coins du monde. Si vous êtes dirigeant et que votre secteur d’activité vous le permet, le télétravail est la solution toute trouvée pour économiser de l’énergie, avec la possibilité de communiquer efficacement grâce à Skype, Facebook Live ou autres applications « grand public » de ce type. L’éco-communication, c’est aussi cela l’avenir du green. Si vous l’adoptez, de même que les 7 points précédents, tous les clignotants seront au vert en matière d’écologie et d’économies !

 

Source : ADEME

 

 

 

Télécharger l’infographie ici !

Partager cet article :
Application 
Articles liés