Concours Architecture(s) Élémentaire(s) – Paroles de Lauréats

Ils ont remporté le premier prix lors de la précédente édition du concours. À l’occasion de cette nouvelle édition, les lauréats répondent à nos questions autour du modulaire. Depuis la remise de leur distinction, ils ont parcouru du chemin, accumulé expériences et connaissances. Un parcours à suivre.

 

Benoit Sallé et Ronan Thomas, 1er prix du Jury en 2015 pour RUNNING CITY BY ALGECO® répondent en duo à nos questions…

 

Ronan THOMAS
Ingénieur Génie Civil et Urbain / Architecte Diplômé d’Etat

"Ronan Thomas est diplômé Ingénieur Génie Civil et Urbain de l’INSA Rennes depuis 2010, et Architecte Diplômé d’État de l’ENSAB depuis 2012.

En parallèle de ses études d’architecture, il rejoint le bureau d’études TPFi en qualité d’ingénieur structure durant 5 ans. Depuis 2015, il exerce en tant qu’architecte au sein de l’Agence Louvel sur des projets d’équipements publics variés : scolaires, culturels, médicaux…

En 2015, il est lauréat avec Benoît Sallé du concours Architecture(s) Élémentaire(s), avec le projet Running City proposant des services aux personnes utilisant la course à pied comme moyen de transport domicile-travail."

 

Benoît SALLÉ
Ingénieur Génie Civil et Urbain / Architecte Diplômé d’État

 

"Benoit Sallé est diplômé Ingénieur Génie Civil et Urbain de l’INSA Rennes depuis 2010, et Architecte Diplômé d’État de l’ENSAB depuis 2013.

Suite à ses études, il exerce à Paris dans une agence d’architecture et d’urbanisme spécialisée dans la conception d’espaces publics et d’infrastructures de transports. Il travaille notamment sur des projets d’espaces urbains complexes en région parisienne, comme les nouvelles gares du Grand Paris Express

 

 

Le modulaire, c’est toujours dans l’air de vos projets depuis votre succès ?

Nous exerçons tous les deux dans des agences ayant déjà acquis une renommée et une compétence spécifique dans des domaines précis (ndlr : Établissements Recevant du Public pour Ronan, projets urbains de transports et d’espaces publics pour Benoît). Le recours aux bâtiments modulaires n’est pas évident dans nos projets au quotidien. Cependant, l’expérience du concours Algeco nous a permis de prendre pleinement conscience du spectre des possibilités offertes par ce procédé (modularité, rapidité de mise en œuvre, habillages des façades, etc.). Il est certain que si l’occasion se présente, nous serions les premiers intéressés !

 

Si vous aviez carte blanche, quel bâtiment modulaire imagineriez-vous ?

De par leur caractère réversible et rapide à mettre en place, ces structures répondent particulièrement aux contraintes d’une architecture de l’urgence.

Les catastrophes climatiques auxquelles nous avons assisté récemment (ouragan Irma, tremblement de terre au Mexique) posent la question du relogement des personnes sinistrées. Les possibilités offertes par la construction modulaire permettraient de proposer des logements confortables et équipés aux populations dans ces situations critiques. Leur double atout « rapide et temporaire » est véritablement déterminant.

 

Comment imaginez-vous le modulaire des années 2050 ?

Ce principe de construction s’éloigne peu à peu de son image répétitive et uniforme (baraquement de chantier) pour devenir un objet de plus en plus architecturé. Nous sommes sans doute au début d’une tendance de fond qui se développera considérablement dans les prochaines années.

En outre, le modulaire présente un avantage primordial en matière de maîtrise énergétique. En tant que produit industriel, il permet en effet une approche détaillée de la construction, avec les ponts thermiques, notamment. Le modulaire économique à la construction et à la consommation, c’est le « top » de la construction « rentable ».

 

« Better health, better space », ça vous inspire quoi ?

A l’occasion du dernier concours, nous avons travaillé sur le sport comme mode de transport. Cette approche présente des parallèles avec la thématique de cette année. Nous serions donc tentés de prolonger notre raisonnement autour de ces haltes pour les sportifs urbains, à l’heure où de plus en plus de personnes se réapproprient la ville avec leurs chaussures de running…

 

Découvrez en détail leur projet :
http://architectureselementaires.algeco.fr/rub-5eme-edition-2014-2015-40.htm

 

Ronan THOMAS et Benoît SALLÉ
Ingénieurs Génie Civil et Urbain / Architectes Diplômé d’Etat

samas.archi@gmail.com

 

Partager cet article :
Application 
Articles liés