Algeco accompagne la restauration de Notre-Dame de Paris

C’était il y a un an. Le 15 avril 2019, l’incendie de Notre-Dame de Paris se déclenche. Géraldine Raoul, qui a rejoint Algeco quelques mois auparavant, est chargée par son agence de Paris-Est d’accompagner le chantier le plus prestigieux de France : la rénovation de Notre-Dame de Paris. Elle relève le défi avec passion et professionnalisme. À l’occasion de l’anniversaire de ce funeste événement, Algeco le Mag vous propose de revenir sur ce projet hors normes.

Premier épisode : Une source de fierté

 

L’incendie de Notre-Dame de Paris se déclenche le lundi 15 avril 2019. Les dégâts sont immenses. Il faut très vite sécuriser toute la structure. Géraldine Raoul reçoit un appel téléphonique le mardi 23 avril au matin d’Europe Échafaudage, l’entreprise sélectionnée par Philippe Villeneuve, architecte en charge des Monuments de France pour le chantier. Une base vie doit être installée au pied du cloître pour accueillir les compagnons et démarrer les travaux. Tout doit être installé sur site, le 6 mai ! A priori, c’est impossible. A priori… Géraldine raconte : « J’adore les défis, mais là, j’avoue avoir été secouée ! Je suis partie immédiatement en quête d’une solution. Heureusement, nous disposions dans notre agence à Servon d’une partie des modules nécessaires. Avec l’appui de Sarah Moujid, Responsable de Production, et de Sophie Vevilly, Responsable Ordonnancement, mais aussi grâce à la mobilisation de toute l’agence Paris-Est, nous avons tenu les délais. Le 6 mai, nous avons acheminé 18 modules Origin tout équipés ainsi que 2 colonnes d’escaliers cage. L’installation s’est faite en une journée. En y repensant, c’est une véritable prouesse…»

 

notre_dame

Le 1er juillet, Algeco livre un nouvel ensemble de 18 modules, destinés cette fois-ci aux maîtres d’œuvre. Ce bâtiment doit notamment accueillir les architectes, dont M. Villeneuve.  Géraldine se réjouit : « Après réflexion, le client a choisi un jumelage de modules Advance et Origin +. Le bâtiment a été vu aux quatre coins du monde ! Il apparaît sur la plupart des photos illustrant les articles dédiés aux travaux de Notre-Dame. C’est une vraie source de fierté de montrer que nous participons à cette incroyable rénovation. »

Épisode 2 : Madame Algeco

L’ampleur du chantier de restauration de Notre-Dame de Paris est pharaonique. Il faut dans les plus brefs délais réaliser une seconde base vie, quasiment identique à la première. Complexité ce nouveau projet : les cages d’escaliers disposées comme le souhaite le client obstrueraient la voie des pompiers. Les techniciens Algeco doivent revoir leurs plans, dans un délais record, afin de recréer, sur place, les entrées et les sorties des modules. Géraldine est reconnaissante de leur intervention : « Chapeau aux équipes techniques et aux installateurs : ils ont fait très fort ! ». Sur place, cette étape marque un tournant à ses yeux. « C’est à ce moment que le client a commencé à m’appeler « Mme Algeco » sur le site ! « Mme Algeco, je suis sûr que vous pouvez nous trouver une solution… », « Mme Algeco, vous pourriez certainement… » Plus les clients sont exigeants, plus ils sont satisfaits quand on leur trouve des solutions. C’est vrai pour Notre-Dame de Paris, mais c’est aussi une réalité pour d’autres chantiers. C’est mon quotidien et c’est ce qui me motive ! Nous devons aider nos clients à réaliser leur projet, en veillant à ne jamais les laisser dans l’embarras… même si le problème ne vient pas d’Algeco. C’est la base de notre travail ! »

algeco-magweb_notredame

Épisode 3 : Alerte au plomb

 

Un jour de juillet : la catastrophe arrive. Le Préfet de Paris ordonne la fermeture du chantier pour éviter une contamination au plomb. Les travaux ne reprendront qu’après mise en place d’espaces de décontamination. Géraldine revient sur ce moment crucial : « Une réunion de crise est organisée. La reprise des travaux est conditionnée à notre capacité à fournir des sas de décontamination pour 50 ouvriers. Ce type de bâtiment est une première pour Algeco. C’est un moment décisif. Le bureau d’études Algeco se mobilise, et le 2 août, 10 modules sas sont livrés. Merci encore à Sarah et Sophie qui ont vraiment tout donné ! » Une installation qui n’aura néanmoins pas été de tout repos, comme le confirme Géraldine : « La veille, le client nous informe que le port d’une combinaison jetable est obligatoire pour éviter toute contamination. Je dois demander aux équipes Algeco de passer cette combinaison… sans rien dessous ! ».

 

Quand on lui demande ce qu’elle retient de cette période, elle répond sans hésiter. « C’était dur, stressant, épuisant, mais humainement très fort. Après des jours de doute, de flottement et de réelle inquiétude, il y a eu une vraie gratitude de la part du client et des entreprises évoluant sur le chantier. En toute modestie, c’est Algeco qui a permis la reprise des travaux, décidée le 23 août par le Préfet après inspection des modules-sas. » Une réussite sur un projet inattendu qui en appelle d’autres : « Nous avons travaillé sur une plateforme de décontamination : pas moins de 300 compagnons doivent pouvoir passer sous la douche et respecter le process de décontamination en 40 minutes seulement. C’est atypique, c’est insolite, c’est compliqué, mais nous commençons à être habitués ! »

algeco-magweb_notredame

Une nouvelle base vie de 36 modules stables au feu, intégrant plusieurs SAS de décontamination a été installée. Elle doit accueillir, à terme, 140 modules sur 5 étages pour accueillir et assurer la sécurité de pas moins de 300 ouvriers. 

 

Épisode 4 : Du chantier au clergé

 

Les bâtiments modulaires ne sont pas exclusivement réservés aux acteurs des travaux. Ainsi, les membres du clergé bénéficient également de leur installation dédiée. Géraldine explique : « Cette réalisation est constituée de bureaux et sanitaires de la gamme Origin +. Nous avons pensé à tout pour le confort des ecclésiastes. Et l’histoire n’est pas terminée : nous répondons régulièrement à de nouvelles demandes pour Notre-Dame de Paris. Bien sûr, pour cet immense projet comme pour les moins renommés, la qualité et la réactivité, c’est sacré chez Algeco ! »

 

algeco-magweb_notredame

 

Rendez-vous au prochain épisode

Partager cet article :
Articles liés