Rencontre avec Sylvie Gindre, responsable Logistique Transport : « Je me sens écoutée et respectée »

 algeco-magweb-sylvie_maj.jpg

Chaque jour, des camions sillonnent les routes de France et d’Europe pour livrer des modules Algeco. Le chef d’orchestre de ce savant ballet ? Sylvie Gindre, 52 ans, responsable Logistique Transport et Expéditions. Portrait d’une femme passionnée par son métier !

Après quelques années en tant que secrétaire médicale, Sylvie Gindre a rejoint Algeco il y a 25 ans. « J’aime quand ça bouge, avoue-t-elle. Pour être épanouie dans mon travail, il me manquait des contacts, des échanges, des interactions. J’ai commencé par faire une pause de quelques mois en allant soigner des animaux en Afrique et, à mon retour, j’ai trouvé un poste en contrôle qualité chez Algeco. J’ai découvert un univers technique et très masculin… et cela m’a plu ! »

Le goût du défi

Au fil des années, Sylvie a évolué vers les fonctions liées à la supply chain. Depuis 20 ans, elle gère la logistique, le transport et les expéditions des modules Algeco® à travers le continent européen. « C’est un poste complet, explique-t-elle avec enthousiasme. En amont, je gère la réception et le stockage des modules fournis par la production. Ensuite, j’organise leur acheminement vers les chantiers : j’établis un planning pour les transporteurs et je m’assure que les camions arrivent en temps et en heure. Je suis en contact permanent avec les conducteurs de travaux qui m’informent des contraintes liées aux sites : accès, cadence de livraison souhaitée, etc. Et je reste bien sûr le point focal de chaque transporteur tout au long du processus. D’un bout à l’autre de la chaîne, je suis disponible et réactive ! C’est très dense chaque jour mais j’aime relever des défis ! »

 algeco-magweb_sylvie-contenu.jpg

Une douceur appréciée

Pour gérer cette impressionnante chorégraphie, Sylvie s’appuie sur quatre collaborateurs… tous des hommes. « Je les appelle "mes garçons", sourit-elle. On fonctionne en parfaite entente, on échange, on s’entraide… Je me sens bien avec mon équipe ! » Être une femme dans un monde d’hommes ne l’a jamais dérangée. « À l’époque où je suis entrée chez Algeco, j’étais l’une des seules femmes à un poste technique. Forcément, cela se remarquait ! Mais je n’ai jamais été confrontée à des remarques liées à mon sexe. Je me rappelle simplement avoir dû faire mes preuves, surtout au début. J’avais l’impression de devoir toujours être à la hauteur. Mais aujourd’hui, ce n’est plus le cas : de plus en plus de femmes intègrent l’entreprise et y ont toute leur légitimité. Pour ma part, je me sens écoutée et respectée. Je crois aussi que j’apporte une certaine douceur, une façon de communiquer un peu différente qui permet de passer des messages avec délicatesse. Et c’est apprécié ! »

Le saviez-vous ?

En 2018, les femmes représentaient 11,9 % des salariés du bâtiment (contre 8,6 % en 2000). 24 % d’entre elles avaient entre 51 et 60 ans.*

*https://www.capeb.fr/www/capeb/media//chiffres-clefs-2020-version-finale-8-juillet-2020.pdf

Envie de découvrir un autre portrait ?

Découvrez celui de Tiffany Vadot, technicienne qualité, de Brigitte Boully, technicienne finition, ou celui de Jennifer Perrote, électricienne.

Partager cet article :
Articles liés