Assistante de direction chez Algeco : rencontre avec Laurie Grezaud

 header_0.png

Assistante de direction au sein de l’usine Algeco de Saint-Amour, Laurie Grezaud assure à la fois un rôle de relais local auprès de la direction des Ressources humaines de l'entreprise et l’accueil des visiteurs sur le site. Un poste polyvalent qui convient parfaitement à cette jeune femme dynamique et enthousiaste. 

Laurie Grezaud, assistante de direction : « Depuis le début de ma vie professionnelle, les mentalités ont beaucoup évolué »

 

Grandes entreprises, PME, organismes publics… Après son BTS Assistante de gestion, Laurie Grezaud a commencé sa vie active par des missions administratives en intérim dans plusieurs sociétés de tailles et de secteurs différents. « Cela a été très formateur et m’a permis de prendre confiance en moi », raconte-t-elle. Après quelques années, elle a souhaité s’installer et a recherché un poste en CDI. « Je connaissais Algeco de nom, car j’avais travaillé dans une entreprise située à proximité, se souvient-elle. J’ai postulé… et j’ai été retenue ! »

 

De multiples missions


Laurie a rejoint le site de Saint-Amour en 2011 pour s’occuper de facturation. Deux ans plus tard, elle a remplacé l’assistante de direction de l’usine après son départ à la retraite. « La majeure partie de mon poste consiste à gérer les absences (maladie, congés…) et le temps de travail (problèmes de badgeage, gestion des compteurs…) au niveau du site, explique-t-elle. Je transmets ces informations aux responsables des différents secteurs ainsi qu’à la direction des Ressources humaines, qui se trouve sur un autre site, afin d’établir les bulletins de paie. Je pilote aussi le recours à l’intérim : planification des entretiens de recrutement, établissement des contrats, relevé des heures de travail… Je fournis également un reporting RH régulier au directeur de l’usine. Enfin, j’assure l’accueil téléphonique et présentiel des visiteurs. C’est un poste très complet, je ne m’ennuie jamais ! »

 

Beaucoup de respect

 

Être une femme n’a pas toujours été facile dans la carrière de Laurie. Elle se souvient notamment d’une expérience dans le secteur des travaux publics à ses débuts. Un milieu très masculin et un peu abrupt, qui l’a parfois décontenancée. Pour autant, lorsqu’une opportunité s’est présentée chez Algeco, elle n’a pas hésité. « Je n’avais pas d’appréhension, je me sentais plus sûre de moi sur le plan professionnel et personnel, explique-t-elle. Et la suite m’a donné raison, car je n’ai jamais rencontré aucun problème en tant que femme chez Algeco. Mes interlocuteurs se sont toujours montrés respectueux. Je crois qu’en 10 ans, les mentalités ont beaucoup évolué dans le secteur du bâtiment ! »



Parmi les femmes salariées du bâtiment, 98,5 % occupent des fonctions administratives éloignées du terrain.

Partager cet article :
Articles liés