Réhabilitation du lycée Camille Jullian à Bordeaux Des modules acheminés par les airs… impossible n’est pas Algeco !

Bordeaux Métropole Aménagement (BMA) doit engager, début 2022, pour le compte de la Région de Nouvelle Aquitaine une réhabilitation lourde du bâtiment D du Lycée Camille Jullian de Bordeaux. Le concours, remporté par le Cabinet MOG Architectures, attribue le projet en avril 2021, via un appel d’offres public, à Secma Bâtiment qui confie la partie bâtiments modulaires à Algeco. 

 

De multiples contraintes

Cette réalisation consiste à créer de A à Z un nouveau bâtiment, destiné à accueillir près 700 élèves, pendant les deux années de travaux de réhabilitation d’une partie du lycée Camille Jullian. Il s’agit d’une réalisation de grande ampleur, un défi qui va permettre de démontrer une nouvelle fois la capacité d’Algeco à s’adapter à toutes les contraintes techniques et sa faculté à gérer l’acheminement des modules dans des situations extrêmes. 

Ici, le premier challenge pour les équipes Algeco consiste à organiser la livraison des modules en intégrant la complexité liée à l’emplacement et la configuration du lycée. En effet, celui-ci est situé en plein centre-ville, dans une zone à forte circulation. De plus, le porche d’entrée est trop bas pour permettre l’acheminement des modules Advance Feu, stable au feu 60 minutes, choisis pour cet ERP de 3e catégorie. Seuls quelques éléments peuvent passer par un petit porche avec des remorques surbaissées.

 

Un projet de haut vol

Après étude des différentes techniques envisageables, BMA et Algeco optent pour un acheminement des modules par grutage, en passant au-dessus des immeubles voisins. Ainsi, deux grues sont installées pour la livraison des Advance Feu : l’une à l’extérieur du lycée pour déposer les modules dans la cour, l’autre dans cette même cour pour les assembler. 

Cette opération sensible doit être réalisée en deux semaines seulement. Elle sera réalisée pendant les vacances de la Toussaint où la circulation autour du lycée est « allégée ». 

En tout, 153 matériels (modules, escaliers et coursives) sont grutés un à un dans la cour du lycée, sur 10 jours ouvrés : les délais impartis sont ainsi respectés. Ce timing est primordial car les travaux de réhabilitation ne peuvent débuter avant la réception finale du bâtiment modulaire. Au final, 81 modules sont installés sur 3 niveaux sur une surface totale de 1 215 m2, permettant la création de 17 classes et 72 coursives.   

Pour Jean-Luc ALLIAS, Directeur des Constructions BMA, il s’agit là d’une véritable prouesse : « Avec toutes ces contraintes réunies, de surcroît en pleine période de crise sanitaire, nous étions dans la configuration de complexité maximale pour un chantier de marché public. Au final, nous sommes très satisfaits de cette collaboration constructive… et pour le moins sportive avec Algeco ! ». Jean-Baptiste Giraudeau, directeur de  clientèle Algeco sur ce projet, confirme ce point de vue : « Camille Jullian est l’un des projets les plus techniques que j’ai remporté et géré dans ma carrière. »

Deux témoignages qui en disent long sur la performance réalisée par les équipes Algeco et par leur aptitude à gérer de main de maître les situations les plus complexes.

 

En savoir plus sur nos projets d’écoles modulaires

Partager cet article :
Application 
Articles liés