Interview de Michel Moga / MOG Architectes : « Aujourd’hui, la construction modulaire offre davantage de latitude et de créativité »

MOG Architectes a été fondé en 2015 par Michel Moga et sa nièce, Cécile Moga ainsi que Julien Mogan. Le cabinet s’est développé au fil des années et compte aujourd’hui 12 collaborateurs. MOG Architectes se positionne essentiellement sur les marchés publics de tous types, affichant ainsi une grande polyvalence et une remarquable capacité d’adaptabilité.

 

 

Que représente pour MOG Architectes « l’esprit du lieu » et en quoi est-il structurant dans votre approche architecturale ?

 

Michel Moga : Quel que soit le projet, nous essayons de proposer une réponse spécifique en fonction du programme, bien sûr, mais aussi en « prenant conscience » du lieu. Cela passe par une analyse globale : l’encombrement du site, son histoire, son environnement proche, sa topographie, sa perception de près et de loin… Notre ressenti conditionnera la cohérence de notre réponse et nous permettra de développer au mieux notre concept, notre scénario. Car l’architecture se rapproche du cinéma : il s’agit de faire vivre une idée, de tirer un fil pour mettre en scène la meilleure solution possible.

 

 

Vous avez participé à la réhabilitation du lycée Camille Julian de Bordeaux aux côtés d’Algeco : quel est votre retour d’expérience ?

 

Michel Moga : La collaboration a été fructueuse pour deux raisons majeures. Il y a eu tout d’abord la phase d’étude du projet très bien négociée ensemble. Reloger près de 700 élèves pendant 2 ans sur un espace restreint, sur deux niveaux avec des fondations spécifiques constituait un véritable défi. D’autant plus que le budget de départ était assez faible. Nous avons donc travaillé en amont pour faire prendre conscience au maître d’ouvrage de l’ampleur réelle du projet pour qu’il adapte son budget en conséquence. Notre travail a payé puisque nous avons réussi à obtenir une enveloppe plus conséquente, plus réaliste.

 

Ensuite, en phase réalisation, l’approche d’Algeco pour acheminer et installé les modules nous a impressionné. Pour contourner la difficulté de livraison par camion, deux grues ont été installées. L’une pour acheminer les modules, l’autre pour les mettre en place. Cette démarche nous a enlevé une belle épine du pied. D’autant plus qu’en réalisant ces opérations pendant les vacances, Algeco nous a permis de gagner un temps précieux et nous a aidé à tenir les délais. Au final, les bâtiments neufs de belle facture remplissent parfaitement leur fonction.

Partager cet article :
Application 
Articles liés