Le bureau : un espace sur demande ?

Aujourd’hui, l’environnement de travail fait l’objet de nombreuses réflexions tant son impact est important sur l’expérience collaborateur et sur la marque employeur. Pour répondre aux attentes des collaborateurs et de leurs dirigeants, de nouvelles entreprises font du bureau un espace sur mesure et évolutif. Une démarche déjà initiée par la construction modulaire qui permet de (re)configurer les espaces comme on le souhaite.

L’espace de travail, le nouveau terrain de jeu du recrutement

Sous l’influence des GAFAs1 et startups, de plus en plus d’entreprises aménagent un cadre de travail convivial et innovant qui devient un élément clé de leur identité et de leur image de marque pour recruter de nouveaux collaborateurs, fidéliser les anciens, voire séduire leurs clients. Cet « office branding » retranscrit l’univers de marque dans le mobilier mais également dans l’aménagement intérieur des locaux. Il rend perceptible un état d’esprit, une ambiance, qu’elles veulent uniques, et contribue à améliorer la qualité de vie au travail.  Pour 46% des Français2, cet aspect pourrait faire pencher la balance s’ils devaient choisir entre deux emplois à périmètre de poste égal ! Et pour 60% d’entre eux, le lieu et l’aménagement de leur bureau sont un vrai plus pour se sentir bien, être motivés et avoir envie d’y rester !

Les espaces de travail ont leur phénomène de mode

Les solutions choisies reflètent les modes du moment et illustrent les New Ways of Working (les nouvelles façons de travail) tant dans les modes de travail que dans l’organisation de l’espace.

Aujourd’hui, on vante les open spaces3 et les flex offices4 qui aplaniraient les hiérarchies et favoriseraient des relations plus informelles, tout en optimisant les m2 occupés. Dans certains métiers, on travaille le lundi dans un espace, le mardi dans un autre, le mercredi encore ailleurs… À disposition : des bulles d’isolement et de confidentialité, comme les phone boxes (cabines téléphoniques) ou espaces de micro-working5, qui offrent une protection phonique quand c’est nécessaire. Des espaces de vie au style volontiers décalés (bibliothèque, salle de jeu, espace sieste avec sofas, agoras, etc.), sont disponibles pour des moments de pause ou des échanges informels. Sans oublier la réintroduction de la nature qui touche également les bureaux avec des plantes ou des murs végétalisés…

A l’évidence, l’environnement de travail constitue un marché à part entière. Il représenterait 6% du chiffre d’affaires d’une entreprise, soit un marché de 184 milliards d’euros (loyers compris) à l’échelle de l’économie française6.

Sous l’effet conjugué de l’imprévisibilité des affaires et des phénomènes de mode, de plus en plus d’entreprises préfèrent jouer la carte de l’abonnement et louer leur mobilier et pouvoir en changer tous les 3-5 ans plutôt que d’investir sur le long terme. D’où le développement de nouveaux services en mode abonnement comme Powered By We. Avec l’aide de partenaires, WeWork propose à ses clients de trouver leurs locaux, d’aménager leur espace de travail — et même d’en assurer l’animation. Et si jamais les dirigeants souhaitent du changement, c’est toujours possible. WeWork est-il le Netflix du bureau ? 

Des bureaux « sur mesure » et dans la durée avec la construction modulaire

Ces nouvelles offres ne sont en réalité pas nouvelles. Ces formules existaient avant mais elles sont liftées pour mieux parler aux entrepreneurs d’aujourd’hui. Objectif : leur donner toutes les clés pour séduire leurs collaborateurs, actuels et futurs.

La construction modulaire permet depuis longtemps de choisir puis de modifier l’aménagement des locaux d’entreprises. Algeco donne d’ailleurs une très grande liberté dans la configuration de bureaux sur-mesure et clés en mains. La marque propose ainsi à des équipements favorisant la qualité de vie au travail et pouvant évoluer au fur de mesure de la location en fonction des envies du client : éclairage LED, différentes gammes de mobilier en location, films décoratifs, pack « data » plug & play, et même objets connectés pour recueillir des informations sur la température, la luminosité́, le taux de CO2, etc. Tout est possible… à l’intérieur comme à l’extérieur ! La configuration des espaces eux-mêmes peut évoluer ! Vous avez besoin d’accueillir plus de collaborateurs ? Algeco peut ajouter des modules. Vous avez besoin de faire communiquer des services éloignés ? Algeco peut déplacer les modules déjà posés pour reconfigurer les espaces. À un tel niveau de liberté, allez-vous seulement reconnaître votre bureau demain ?
 

1L’expression GAFA désigne les Géants du web Google, Amazon, Facebook et Apple, liste depuis élargie à d’autres entreprises comme Alibaba, Microsoft, Netflix, etc.

2 Étude en ligne, réalisée Toluna pour Interface, auprès de 1 004 répondants représentatifs de la population française, âgés de 18 ans et plus, en mars 2018.

3 Dans l’open space, les collaborateurs des différents services ne sont plus séparés physiquement par des cloisons ou autres délimitations physiques.

4 Dans le flex office, les bureaux ne sont plus nominatifs et les collaborateurs peuvent s’installer librement à l’emplacement de leur choix.

5 Les micro-working spaces désigne les espaces dédiés à l’accueil des personnes souhaitant travailler dans les endroits publics tels que les gares.

6 Étude ARSEG L’environnement de travail en France 2016

 

Partager cet article :
Application 
Articles liés